Les Meilleurs de vos emails


Voir aussi la page des POINTS DE VUE DES LECTEURS DU LIVRE

 

Marc (lecteur du livre), juin 2008

Mille mercis à toi Matthieu, formidable aventurier qui narre son vécu avec simplicité, naturel et surtout passion. Quoi de mieux que de parler d'Eole comme de son compagnon ultime de voyage ? C'est le vrai sens qu'on doit donner à cet engin "merveilleux".
Amicalement, Marc.

 

Julien.M, aout 2007

Bonjour mathieu,

Tout dabord BRAVO,
bravo pour votre état d'ésprit,
bravo pour votre courage,
bravo pour vos performances,
et bravo pour ce super site...
Je m'appelle julien, j'ai 16 ans et j'habite dans le nord (comme vos parents), à Hazebrouck.
Je me permet de vous écrire car vous êtes la personne que je recherché depuis bien longtemps...
Je fais pas mal de vtt dans mon coin, mais je rêve depuis des années de faire le tour du monde à vélo ( pourquoi pas en vélo couché...). Il m'arrive de prendre mon vélo et de partir seul le matin, mais à chaque fois je dois m'arrêter (je regarde l'heure et...il est temps de rentrer...). J'aimerai vraiment partir sans me soucier du temps, rencontrer des gens, et découvrir de nouveaux horizons...
Je pense qu'à 16 ans cela est impossible mais j'aimerai préparer mon voyage ( été 2009) avec vous.
Je ne crois pas faire le tour du monde tout de suite, mais plutôt commencer par faire le tour de France (lors des vacances d'été (2 mois)).
Seriez vous d'accord pour m'aidez ?
Merci d'avance,
P.s: Même si vous ne me répondez pas, sachez que je vous remercie quand même, car vous m'avez donner encore plus d'éspoire que je n'en avais avant de vous découvrir...
Bonne route, ciao.
Juien M.

 

Maxence, 7 sept 2006

Bonjour Matthieu,

Suite à notre rencontre lors de la braderie de lille, je n'ai pas perdu de temps à lire ton livre. Pour tout t'avouer, j'ai mis 3 soirées à tout lire alors que ma moyenne ne dépasse guère 1 livre tous les 5 ans...
Révant de grands espaces et de rencontres, Un jour, bientôt, j'espère faire la même entreprise avec ma compagne. Trop mal habitué au petit train-train égoiste et mesquin de ma vie française, le moule de la société de consommation me dégoutte encore un peu plus. Je me motive doucement à partir.
Aujourd'hui, comme je te l'avais dit, je travaille dans l'électronique, bons produits de consommations, pour de la production en Asie ; ou consommateurs et actionnaires tirent profit. Aaahhh, cette fameuse réduction des côuts dans l'éternel compétition des prix au détriment de l'environnement et des peuples. Enfin, difficile de changer la mentalité 'Biif-beuurgueuur' (ou 'Biiif beuugeuu? = ultra-consommation au point d'en devenir obèse), j'en ai l'exemple tout les jours.
Je passe pr un fou quand je fais 7 km aller/7 km retour à pied tout les jours. Ma voiture quand elle
roule, elle brule de huile végétale mais chut!... La technocratie bureaucratique ne sait pas comment faire une TIPP aux carburants verts (toujours est-il qu'il y a 1 TVA).
Alors que je passe à coté d'eux énervés par les bouchons bloqués dans de gros 4x4/monospace climatisé (précisons : 1 personne par voiture et en région parisienne il y en a des carosses).
J'en perd patience parfois : d'après eux, je ne suis pas dans le même monde. ça c'est vrai, il manque de m'écraser tout les jours au passage piéton. Bref, tout ça pour dire que je pense sincèrement qu'on peut vivre dans un mode alternatif comme tu l'as si bien montré pendant ton voyage. Ma crainte est en Asie, le modèle capitalistique à outrance commence a faire de sérieux dégats: culturels et environnementaux.
Bon, malgré tout, de ma petite échelle, j'essaie de faire attention. La viande le We seulement, train le plus souvent possible, les auto-stoppeurs sont bien venus dans ma voiture (à condition qu'ils sentent pas mauvais), le chauffage est allumé un mois dans l'année, ma douche dure 3 min, etc, etc...
Petit à petit les gens prennent quand même conscience de ce qui se passe. J'espère que le phénomène s'amplifiera comme la campagne anti-tabac.
Continuons les efforts, j'espère bientôt quitter ce boulot qui me rebutte pr tout le coté éthique et environnemental - c'est pas si simple (j'ai besoin d'un peu d'économie pour voyager) -.
Bravo pour tes témoignages et j'espère que ta vision de choses sera écoutée. ça me fait vraiment plaisir de voir que nous sommes de plus en plus à réaliser ce que notre modèle a de pervers (moralité-dignité-humanité-respect...).

A+

Héléne B., aout 2006

Bonjour

Un énorme Merci, pour la beauté de photos, ta simplicité, ton naturel, ton courage, ta volonté.
Les premiers mots de ton site avec les citations m'ont déjà bouleversé, je retiens les termes du livre de Kourouma !! et ensuite la douceur de ton être qui transparait tout au long de ton parcours. Merci et encore merci je ne pense pouvoir être là le 29 août au café citoyen, je le regrette j'espère pouvoir un jour te rencontrer en chair et en os et dialoguer avec toi cependant la rencontre est déjà belle je suis émue c'est bizarre peut être car je me cherche et cherche surtout à oeuvrer différemment, pour les autres, pour la terre, les animaux, pour moi et mes proches que j'aime.
Merci.

Hélène

Mickael B., avril 2006

Pourquoi?
Je veux tout simplement que la route devienne mon credo , dans une dilation de l'espace et du temps. Céder à la lenteur, comme professait Bouvier , consentir à l'espace incommensurable .
Que la route soit le rosaire que les jambes égrènent interminablement, religieusement, dans une perpétuelle reformulation de l'espace et du temps . Epeler de nouveaux paysages . C'est la poésie, la littérature de voyage ( lire Bouvier ne laisse pas indemne ) et la vigueur de mon jeune sang qui m'ont conduit à cet étrange embranchement : d'un côté ce long boulevard de vie triste et machinale, à travers les rares trouées de soufre et de CO2 ; de l'autre les lacets qui se noue et se dénouent autour du monde inconnu , les pistes de terre battue au Laos, le sable de Mauritanie, les rampes poudreuses du Tibet, l'aventure enfin . Terra incognita. Terra incognita , oui, tant qu'on a pas vu de ses propres yeux . Je n'ai pas encore découvert l'Amérique. Je suis moi même précolombien .
" La vraie vie " peut-être, sans pour autant " changer la vie " ( et vous avez modestement constaté cet état de fait : notre haleine, fût-elle implacablement fraîche , n'ira pas dissoudre à elle seul notre universel plafond de dioxyde de carbone )
Pourquoi vous?
ces pages pleines de vent , émaillées de citations , cette constante réflexion sur soi-même et sur votre rapport au monde , m'interpellent et m'ouvrent un semblant de route.
Je vous dois, à vous et à quelques autres , une dette aussi difficilement quantifiable que qualifiable .
Né près de Douai: à quelques encablures de l'enfant voyant qui fit feu sur l'ancienne poésie: Rimbaud . Peut-être y a t il en vous un peu de ce " mauvais sang " , de ce " vin de vigueur" aussi qui fermentent l'un dans l'autre et gonflent les veines comme des voiles.
Il est commode et complaisant de cingler aux antipodes en se connectant sur le net : des millions d'internautes ont cru se métisser par un simple clic .
Votre site est pourtant beaucoup plus qu'une pub pr le bout du monde. On est loin du guide de voyage . Vous lire s'est traduit pour moi par une violente embardée .
J'ai cru que Blaise Cendrars me poussait dans le dos : " Pars. Va'ten . "
J'ai 22 ans, je suis étudiant en fac de Lettres . N'y connaissant strictement rien en matière de cyclisme, je suis parti,brusquement et dans une salutaire impulsion, l'été dernier, faire mes 2000 kilomètres de pain sec et de route à travers la Bretagne et la Loire Atlantique. La boucle était modeste, mais j'ai senti l'horizon se déchirer comme un hymen .. C'était des chemins vicinaux, des départementales quotidiennes, des routes stationnaires... mais j'épousais pourtant les contours d'un monde nouveau . J'ouvrais des cartes et déjà j'y jetais des dés . A La Rochelle, a Saint Malo , je regardais les bateaux partir pour d'autres langues et d'autres pays. L'Europe encore, mais un palier de plus .

Puisque vous conseillez vous-même de "consulter " ( désintoxicateur du quotidien ? ) un "cyclo nomade " avant de prendre la route, j'aimerai que ce soit vous.
Mon itinéraire devrait à priori me faire dégringoler la France de Brest jusqu'à Perpignan puis traverser l'Espagne, le Maroc, la Mauritanie, le Sénégal, amérique du sud, Asie .
Mais à cette échelle, pourquoi pas faire un détour par Douai et la Belgique. Je serai ravi de vous rencontrer ( et de voir le chérubin qui pisse dans la fontaine ) et de rouler dans les pas de Rimbaud .
Au moins pourriez vous peut-être faire office de " coach " via mail pr aborder cette aventure ? Ne serait-ce que pr les questions de matos ... Je suis toujours aussi ignorant en matière de cyclisme . Enfin je vais faire un tour de chauffe ds quelques semaines dans le Morbihan et l'Ile et Vilaine et j'en profiterai pr me pencher sur la mécanique.
Première question: est-ce une hérésie d'envisager ce genre de périple avec un cadre en alu , même solide ?
Voilà j'attends avec impatience votre avis.

ps : la poésie et la littérature servent de cadre à ma vie, pas de fermoir . Je déteste les belles reliures et rejoint Sartre dans sa définition du livre: " un tas de feuilles sèches "

Je suis effrayé par les songe-creux . Mon personnage-repoussoir: Madame Bovary .
Mes figures de proue: Larbaud, Cendrars . Ceux-là sont partis . Tremper la plume dans l'encrier de la vie , disait Cendrars.

Mickael

De Laurent, août 2005

Salut Matthieu,

Je suis tombé sur ton site completement par hasard, et je trouve ton équipé géniale. Il faut du courage pour faire ce que tu as fait, mais en même temps tu permets à des gens comme moi de rêver en voyant tes photos et en lisant tes recits. Je suis dans un bureau 7h00 par jours, et je me sens comme en prison, heureusement qu'il y a des gens comme toi pour que je puisse m'evader de temps en temps de mon quotidien. J'aime comme toi beaucoup le vélo et dés que je le peux, je part en forêt pour prendre un bon bol d'air en oubliant mon bureau et toutes les conneries qui vont avec !

Encore merci !

Amicalement.

Laurent.

De Stban, juillet 2004

Salut Matthieu,
Je te remercie pour tes recits, photos et films qui nous permettent de voyager avec toi.
Se débarrasser de toutes dépendances matérielles pour voyager et découvrir par sois même la planète, aller vers les autres sans autre motivation que la rencontre est peut être la meilleur façon de profité pleinement de la vie. Une conception loin du dictat de la société de consommation : pour être heureux, soyez millionnaire. Il vaut mieux être
riche d’expérience comme toi.

Bonne continuation !!

Claude.T (13 janvier 2004)

Bonjour Matthieu ,

En guise de voeux pour cette nouvelle année, allongée... d'une journée.
Enchantement

Glisser dans l'air, filer, corps à fleur de terre
Allongé sur le dos, les jambes tricotant
Un voyage léger, paysages à bout portant
Ou la course effrénée, endiablée, sans repère
Coeur battant, enivré, vélo devenu flèche
Ou le calme olympien d'un pédaleur rêvant
Qui cherche avec sa peau à caresser le vent
Tandis que le vent joue, l'entoure et...le lêche.

Rouler presque couché, tu l'as compris, l'ami
Plus qu'affaire de gambettes, c'est de rêve qu'il s'agit.

Claude.T le 13 janvier 2004.

Pol (janv 2004, réponse en 1er sondage tdmbent)

Salut Matthieu,

Superbe, ton aventure est superbe!

J'habite à Lyon (je suis originaire de l'Ardèche que tu connais un peu puisque tu y es passé en "Bent") et je suis tombé sur ton site par hasard en consultant les pages des cyclo-randonneurs.
J'ai la cinquantaire, j'aime le cyclotourisme et je pratique le cyclo-camping lorsque j'ai du temps à moi, c'est à dire durant les vacances et principalement en France.
Ton aventure est formidable.
Bravo pour ton courage, faut le faire!. Mais attention tout de même, chaque jour est une aventure et tu es confornté au pire comme au meilleur. Prend certaines précautions pour ta sécurité. Tu peux tomber
sur des "fellés" aux réactions imprévisibles... (C'est le genre de situation que le policier que je suis redoute le plus...) A mon avis, l'accident peut faire suite à une imprudence, une inattention, une ignorance (de ce côté là, pas trop de soucis, tu es assez averti et tu as le sens de l'analyse) mais quelque fois il peut être provoqué par autrui, alors vigilance... Il reste la fatalité mais ça, personne n'y peut rien.
Ton site est très bien et j'ai beaucoup de plaisir à lire tes récits.
Ils relatent simplement les faits dont tu es témoin, avec précisions, détails, annecdotes... Un régal... N'hésite pas à documenter ton texte avec des photos (surtout lorsque tu dis que tu traverses de beaux paysages). Attention toutefois aux fautes d'orthographes, c'est vrai que l'Education Nationale n'est plus ce qu'elle était. :-)
Je partage entièrement tes idées sur la pollution, la consommation à outrance, la domination du riche sur le pauvre... C'est ainsi, mais heureusement qu'il y a des gars comme toi qui tentent de montrer au troupeau* *(et le terme troupeau me semble approprié ; faire bêtement comme les autres sans même réaliser qu'on est exploité...) qu'il est possible de penser autrement.
Ton approche du plus humble te grandit... Je t'admire !
Ton sens de l'effort est une leçon... et chaque fois que tu rencontres un coup dur, tu positives et tu en tires des leçons, tu en ressors à chaque fois plus fort.
- A ton retour, tu ne seras certainement pas le même homme, tout ce que tu as vêcu et que tu vivras au cours de ton périple sera un expérience sans égale qui, à mon sens, auront forgé en toi un esprit hors du commun.
Je te suivrai régulièrement sur Internet.
Bon courage, sois prudent !

Pol.

Pierre Nadin

SVP , je ne veux pas déranger Matthieu , mais transmettez lui tous mes encouragements et faites lui part de toute mon admiration pour ce qu'il accomplit. Je suis agé de 73 ans et au cours de ma vie j'ai eu l'occasion d'avoir connaissance d'exploits réalisés par des personnes que je considère "exceptionnelles" dans la mesure où je m'autorise à porter un jugement .....car je n'oublie pas "" ne jugez pas ...et vous ne serez pas jugé "" Ceci étant , ce que fait Matthieu est dantesque , digne des plus grands honneurs .de la part des plus grands comme des plus modestes comme moi. Le vocabulaire actuel des superlatifs est insuffisant pour qualifier à sa juste valeur ce que fait Matthieu. Je lui souhaite pleine réussite pour son projet : ...et j'espère être encore en vie ...à l'issue de son périple . D'ores et déjà , je m'inscris pour l'achat de son livre ( pourquoi n'envisagerait-il pas une souscription pour l'édition ) et ...ce sera pour moi une satisfaction plus grande encore d'assister à une de ses futures conférences .. La rivière du temps coule hélas à flots rapides, mais j'ose croire que la barque de ma vie doit encore parcourir un long chemin avant d'aboutir en lieu sûr. pour terminer , je m'incline avec la plus grande déférence devant Madame et Monsieur Monceaux et les remercie d'avoir élevé un fils de cette qualité .

Pierre Nadin.

Janv 2003 de Pierre Croquet

Matthieu,
Je suis tombé par hasard sur ton site "matthieu.monceaux.free.fr" alors que je cherchais le plan d'un émetteur FM (mmonceaux.free.fr).

Premier contact : "il a un bizarre vélo". Je creuse.

Là, je découvre l'expérience de tous les contrastes :
Voyager seul <=> partir à la rencontre de 6 milliards d'humains
Utiliser au mieux les technologies de notre époque <=> refuser la tyrannie de la loi du marché
Montrer du respect aux humbles <=> Adresser librement aux puissants un message de contestation
Garder la fraicheur, la spontaneïté de la jeunesse <=> Anticiper avec lucidité et expérience les difficultés du voyage
Rester concentré sur un exploit d'endurance <=> Etre chaque jour disponible pour les rencontres
Passer près des oiseaux sans qu'ils ne s'envolent <=> se faire entendre de l'autre bout de la planète.

Autant de qualités qui prisent séparément forcent le respect et qui, réunies, nous transportent dans un univers où pourraient se croiser Ulysse, Marco Polo et Théodore Monod.

Puis, quand tu es à l'arrêt, ton voyage s'interrompt (accident El Salvador). Comme si Athéna, la déesse aux yeux pers qui doit veiller sur toi, voulait te rappeler que ton destin est dans le mouvement. Alors, je te souhaite d'aboutir dans tes projets actuels et futurs avec toujours la même réussite et t'adresse l'expression de ma cordiale admiration.

Pierre Croquet

Dec 2002 de Didier A.

Bonjour,
J’espère que ça va bien pour vous et votre voyage. Je vous écris pour vous souhaiter de joyeuses fêtes, un heureux Noël et une bonne année.
Je vous souhaite tout ce qui est bon pour vous et tout le bla bla habituelle. Et si vous vous sentez un peu seul, prenez vous deux cuillère et faites vous un petit reel (Chanson très traditionnelle Québécoise) et danser une petite gigue, vous verrez c'est bon pour le moral.

Didier.A (Internaute Québecois)

Oct 2002 de Thierry T.

Salut a toi Matthieu Monceaux,
J'espere que ce message te trouvera en pleine sante avec un moral d'acier pour t'accompagner dans ton long et beau periple. Je suis heureux d'avoir pu suivre, ces derniers jours, la suite de tes aventures americaines, ce qui nous permet, ma petite famille et moi meme de voyager par procuration et de mieux connaitre le monde a travers les temoignages de gens comme toi, qui ont eu le courage et la volonte d'aller voir la planete et de nous la raconter. J'ai beaucoup d'estime pour toi car je vois que malgre ton age assez jeune age, tu as compris beaucoup de chose sur l'ecologie et la politique. Tu fais preuve de beaucoup de maturite et de resonnement dans tes commentaires qui sont toujours tres pertinents. Je pense que la rencontre avec des peuples et des cultures aussi variées qui composent notre bonne vieille terre va encre plus accroitre ta culture et ta reflexion. Un petit mot au sujet du velo couche (ou bent). Il y a longtemps que j'envisage l'achat de ce type de velo, tu viens de finir de me convaincre. Pour conclure, je t'encourage a continuer ce fabuleux voyage et te remercie de nous faire partager ton aventure. J'attends la suite avec beaucoup d'impatience.
Bon courage ;-))

Thierry.T (Internaute Creusois)



Suite