Carl Georg

 

Les missions Humanitaires rencontrées.

 

Avant de partir pour ce grand voyage, j'avais pensé visiter, le long du trajet, des petites associations humanitaires pour leur faire un peu de publicité et éventuellement y travailler. Hélas, sur environs 20 courriers envoyés, je n'ai reçu que 4 réponses. Mais j'ai rencontré d'autres personnes sur ma route :

 

Juin 2002, Washington, Maison Blanche

J'ai rencontré Conception Martin Piccioto, dit Conchita par hasard en face de la maison blanche à Washington DC. Elle vit là, dans l'inconfort, depuis 1982 pour protester contre les armes nucléaires et les guerres dans le monde... Même si on peut discuter de l'utilité de rester comme ça jour et nuit, je crois qu'il n'y a pas de plus grande preuve de compassion pour toutes les victimes de guerres que de donner sa vie ainsi.
Pour en savoir plus : http://prop1.org/conchita/

Il y avait aussi un américain (50 ans env.) devant la maison blanche qui proteste contre le nucléaire. On m'a dit qu'il a traversé les Etats-Unis de part en part, à pied, seul en tirant un cercueil à roulette. Moi qui roule (vite) à côté des voitures indifférentes et étouffantes, j'imagine un peu l'horreur que ça doit être à pieds...

 

 

Juin 2004, Tibet, "Let's Help East Tibet" (Aidons l'Est du Tibet)


Le projet a débuté en 1995. Carl Georg Konow (né en 1965), qui était alors professeur d'école en Norvége, est venu s'installer au Tibet afin d'aider la population tibétaine à sortir de sa vie moyenne-ageuse.
Depuis 1951, le Tibet est envahi et contrôlé par la Chine. Les ressources générées par le tourisme restent bloquées dans quelques mains et ne profitent pas aux Tibétains (j'ai déjà vu ça au Pérou...). Le gouvernement Chinois n'est pas du tout un gouvernement socialiste comme on pourrait se l'imaginer en Europe. N'ayons pas peur des mots, c'est même plutôt un gouvernement capitaliste. Tandis que l'on dépense des sommes faramineuses pour de grands travaux, pour l'armée ou pour la conquête spatiale (!!!?), l'hôpital, l'école et l'université sont très chers pour les pauvres et même souvent inaccessibles. Particulièrement pour les Tibétains.
Aussi, le gros problème pour les jeunes tibétains qui n'ont pas la chance d'aller à l'école est qu'ils ne parleront jamais chinois. Ils parleront juste tibétain et seront donc condamnés à rester au Tibet et être éleveur semi-nomade de troupeau de yaks et bovins.
C'est pourquoi Carl Georg enseigne dans ses écoles en priorité le chinois et l'anglais. Mais, il enseigne aussi les mathématiques, le sport et la danse tibétaine.
Il a construit petit à petit 7 grands batiments qui servent de classes et de dortoirs pour les enfants (entre 7 et 17 ans).

Carl Georg n'a pas fondé d'association. Il n'y a donc pas de frais de gestion, pas de frais de publicité, etc. (s'il y en a, ça reste de sa poche). Tout l'argent qui arrive sert uniquement les enfants. Carl Georg a payé de ses propres économies les matériaux nécessaires à la construction des écoles. Quand il n'a plus assez d'argent pour le projet, il rentre en Norvége pour y travailler quelques mois de manière à renflouer ses comptes bancaires.
Comme dans la plupart des associations humanitaires, ce qui bloque l'action, c'est le manque de finances. Le gouvernement chinois a bien voulu fournir 5 professeurs mais il les paie de manière irrégulière. Tout comme les promesses d'aides qui n'arrivent jamais. Si les écoles de Carl Georg Konow peuvent continuer à fonctionner, c'est surtout grâce aux dons des amis et de la famille de Carl Georg, ou des dons de gens de passage comme moi. Comme je n'étais pas sûr d'avoir suffisamment d'argent pour la fin de mon tour du monde, lors de notre rencontre, je ne lui avais donné que 50euros (1500Y chinois). Depuis, je lui envoie de temps à autre davantage. Je préfère donner à des petites associations qui vivent avec peu de moyen, qu'à des grosses associations qui gaspillent.

En Europe, la vie est très chère mais l'on gagne énormément d'argent. Donc même si vous ne donnez que 15euros, c'est déjà ca.
Carl Georg donne sa vie aux enfants du Tibet, vous, vous pouvez leur donner quelques heures de votre salaire.

Pour éviter les complications, je vous propose d'envoyer à mes parents les chèques à l'ordre de "Matthieu Monceaux" : Matthieu MONCEAUX - 247 rue du Grand Hem - 59870 BOUVIGNIES.
Je transférerai la somme à Carl Georg. (je ne reçois jamais d'argent donc je saurai que c'est pour Carl Georg).

Ou vous pouvez aussi envoyer directement sur le compte Chinois du projet :
Bank : Bank of China, Qinghai Branch
Acc number : 3469660010200508270

Ou sur le compte de Carl Georg C Konow en Norvège :
Swift (ou BIC) = DNBANOKK
IBAN = NO27 4280 1051 868
Nom de la banque = RorosBanken
Adresse = Postuttak D, N-7361 - ROSOS - Norway
(Tif 72409000 , Fax 72409001)
(merci de m'envoyer un email de manière à ce que je prévienne Carl Georg).
Il vaut mieux faire le transfert depuis une grosse banque (crédit agricole), car depuis une petite banque, vous risquez de payer cher ce transfert, et parfois sans succès...

Un petit site web que j'ai eu le temps de démarrer durant mes 4 jours là-bas (et entre les coupures d'électricité) : http://artidam.free.fr/ ou http://www.letshelpeasttibet.mailme.org/

Les premiers dons :
50 euros
20 euros
30 euros
25 euros
15 euros
30 euros
150 euros
100 euros
30 euros
30 euros
50 euros
30 euros
45 euros
50 euros
50 euros


= 705 euros, je transfère donc 800 euros (preuve du transfert, 79Ko) le 16 mars 2005.

Encore merci à tous les participants et surtout aux futurs participants...



Suite